L’EAU DU ROBINET, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN

VOTRE COMPTEUR D'EAU :
attention au gel !

 

En Belgique, l’hiver ne manque pas de nous apporter ses rigueurs.

En gelant, l’eau augmente de volume et vos canalisations ne sont pas élastiques.
Un compteur gelé est hors d’usage. Il doit être remplacé : 136,50 EUR/HTVA* vous seront facturés (après signature, de votre part, d'un formulaire attestant que vous reconnaissez votre responsabilité pour la déterioration du compteur par le gel ou par un retour d'eau chaude).
D’autres dégâts des eaux pourraient également alourdir cette ardoise.
Certaines précautions permettent d’éviter ce désagrément. Autant prévenir que guérir.

 

 

 

 

 


AVANT L’HIVER :

Vérifiez que votre installation privée puisse être purgée complètement et que le robinet d’arrêt, situé juste avant le compteur, côté rue, puisse être fermé correctement.
Dans le cas contraire, prévenez-nous et nous le remplacerons gratuitement.
Enfin, dès que les températures commencent à chuter, il est prudent de vidanger toutes vos alimentations extérieures telles que les robinets et les tuyauteries du jardin.

 

 

 

COMMENT PROTÉGER
LES TUYAUTERIES CONTRE LE GEL ?

 

En fonction des cas, votre compteur d'eau sera logé

  • soit dans votre habitation,
  • soit dans une borne ou un puisard à l'extérieur.

 

LE COMPTEUR EST SITUÉ
DANS L'HABITATION

 

Si votre compteur est dans l’habitation, il sera placé, la plupart du temps, en cave ou dans le garage. Ces locaux ne sont pas toujours chauffés et peuvent présenter des prises au froid ou une mauvaise isolation. Il en va de même pour les résidences secondaires ou pour des maisons inoccupées. Par temps de gel, la vigilance s’impose.


En fonction des cas, l’isolation des tuyauteries ne fait que retarder le gel de quelques jours, voire de quelques heures. Or, une isolation sans apport de calories est généralement insuffisante pour protéger correctement vos installations.

Là où passent des tuyauteries, qu’elles soient situées avant ou après le compteur, maintenez la température au-dessus de 0 degrés. Pensez que l’eau de vos appareils de chauffage central peut, elle aussi, geler. Obturez les entrées potentielles d’air froid, tout en respectant les impositions de sécurité en matière de ventilation, notamment par rapport aux fuites de gaz.


› Le cas particulier du bâtiment inoccupé


Dans un bâtiment inoccupé, le comportement le plus efficace est de vidanger toutes les installations privées, mais aussi de mettre en place des moyens de protection pour prévenir la plupart des incidents qui peuvent survenir (gel, surpression, aspiration, etc).
Le plus sûr des moyens reste la fermeture du branchement à rue par la CILE. Il suffit alors de demander la remise en service lorsque le bâtiment sera à nouveau occupé. Ces deux actes techniques sont facturés 111,50 EUR HTVA*. Il vous appartient de vérifier qu'il ne subsiste plus de présence d'eau une fois la fermeture sous voirie opérée.


* Tarif indicatif en 2018, sujet à révision annuelle et pour les compteurs d’eau placés sur des tuyauteries de 13 à à 20mm. de diamètre. Pour tout calibre supérieur ou compteur spécifique, un devis gratuit peut être demandé

 

COMMENT PROTÉGER LES INSTALLATIONS
DANS UNE CHAMBRE DE COMPTEURS
ENTERRÉE ?

 

Pour limiter au maximum les entrées d’air froid vers le compteur et les tuyauteries, isolez l’espace entre les installations d’amenée d’eau et le niveau du sol en plaçant une ou plusieurs plaques amovibles et isolantes (polystyrène expansé), tout en accordant beaucoup de soin à couvrir les angles et côtés.


N’oubliez pas que le compteur doit rester facilement accessible tant pour son contrôle que pour une éventuelle intervention technique.
En cas de nécessité, pour limiter les risques du gel entre la chambre de compteur et l’habitation, surtout si cette portion a déjà gelé par le passé, il peut être utile de laisser passer en permanence un léger débit d’eau durant les périodes les plus froides.

 

 

LES TUYAUTERIES SONT GELÉES...
QUE FAIRE ?

 

• Fermez le robinet d’arrêt près du compteur. S’il est gelé, le dégeler lentement au préalable à l’aide d’un sèche-cheveux.
• Ouvrez ensuite le robinet purgeur, placé juste après le compteur, et le robinet le plus élevé sur la tuyauterie.
• Dégelez les tuyauteries à l’aide d’un sèche-cheveux ; avancez progressivement, l’eau s’écoulera par le robinet purgeur.
• Quand tout est dégelé, fermez le robinet purgeur et ouvrez progressivement le robinet d’arrêt, tout en permettant à l’air de s’évacuer par les points hauts de votre installation.
A ce moment, vérifiez bien qu’il n’y a pas de fuite afin d’éviter le classique « dégât des eaux. »
Pour ne pas abîmer vos installations, ne chauffez pas trop intensément les tuyauteries, surtout quand elles sont constitués de matière plastique (Alpex,
polystyrène, PVC) : donc ni flamme, ni décapeur thermique.

 

 

AUTRES PROTECTION DES
INSTALLATIONS SANITAIRES


Pensez à protéger votre équipement (installation privée et appareils y étant
raccordés) contre les éventuels dommages qui pourraient résulter d’interruptions du service de l’eau, de variations de la pression, notamment en vérifiant régulièrement le bon fonctionnement du ou des groupes de sécurité liés à l’usage de certains appareils de production d’eau chaude, par exemple.


Il vous revient également de vous assurer du bon état du ou des dispositifs antiretour vous mettant à l’abri des retours d’eau de votre installation vers le réseau public.

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR
VOTRE COMPTEUR D'EAU


› Un outil pour vous aussi

En Belgique, chaque habitant utilise une centaine de litres d'eau du robinet par jour. D’une année à l’autre, si le nombre de consommateurs composant votre ménage  reste inchangé, le volume d’eau consommé ne doit pas varier significativement.

S’il diminue, vérifiez que votre compteur n’est pas bloqué.

S’il augmente anormalement (de plusieurs m³), demandez-vous si vous avez acquis un nouvel équipement gourmand en eau (baignoire, arroseur automatique,  électroménager, piscine, étang,…). Si ce n’est pas le cas, vous pouvez suspecter une fuite sur votre réseau privé en aval du compteur.  

› Moins d'une minute par mois

Tout au long de l'année, la CILE vous recommande de surveiller régulièrement l'index de votre compteur. Il s'agit d'une habitude qui, pour un investissement de moins d'une minute par mois, peut vous permettre d'éviter une ardoise indésirable. Le fonctionnement d’un compteur d’eau ressemble à celui de votre voiture. Si elle est à l’arrêt, l’index kilométrique n’évolue pas. La comparaison desindex relevés juste avant d’aller dormir et au réveil vous donnera un bon indice quant aux éventuelles consommations involontaires.

 

 

En répétant cette opération plusieurs fois par an, vous maîtrisez davantage l’évolution de vos consommations et vous vous mettez à l’abri d’une mauvaise surprise en fin d’année.

Il se peut aussi que la fuite soit de petite importance ou qu’elle survienne ponctuellement.

Relevez également votre consommation chaque mois et reportez vos index sur un tableau similaire à celui présenté ci-dessous. Notez que, quand le soleil brille, on arrose et on prend plus souvent sa douche !

 

Mois/année Index Index précédent Consommation mensuelle
       
       
       
       
       
       
       
       

Les factures émises par la CILE vous permettent de suivre l’évolution annuelle de vos consommations sur les 5 dernières années à la même adresse.

 

DES FUITES À RÉPARER RAPIDEMENT

>Au robinet
Goutte à goutte : 4L/h = 35 m³ par an
Mince filet d'eau : 16L/h = 140 m³ par an

>Au WC :
25L/h = 219 m³ par an.
Un WC peut fuir jusqu'à 80L/h !


EN CAS DE FUITE, INTERVENEZ SANS TARDER.


 

UN INSTRUMENT DE MESURE FIABLE


Agréé par la Division Métrologie du Service Public Fédéral de l’Economie, le compteur répond à des normes internationales et à des directives européennes.

Chaque année, un agent de la CILE contrôle l’index affiché par le compteur.

La législation stipule que le distributeur doit pouvoir avoir un accès physique au compteur d’eau au moins une fois tous les 5 ans pour effectuer le relevé d’index.
Le compteur d’eau est la propriété du distributeur d’eau. En tant qu’utilisateur, vous acquittez une redevance annuelle pour bénéficier de la mise à disposition de l’eau.
Une fois l’index connu, la CILE vous envoie une facture de régularisation sur base de vos consommations réelles.
Si vous doutez de l’exactitude des volumes enregistrés, vous pouvez demander, par écrit, à la CILE, une vérification au banc d’essais (dispositif agréé) du compteur
sous le contrôle d’un agent de la Division Métrologie du Service Public Fédéral de l’Economie.
Si l’appareil fonctionne dans les tolérances admises, le montant correspondant à la consommation d’eau est maintenu et les frais de vérification par la CILE (208,50 EUR hors taxes)
sont notamment à votre charge. La Division de métrologie vous adressera également une facture pour ses prestations.
Dans le cas contraire, les frais de vérification sont pris en charge par la CILE.

 

LE RELEVÉ D'INDEX

 

Il permet de calculer votre consommation réelle. Lors de sa visite, l’indexier vérifie l’état du compteur. Au départ du relevé de votre index, il peut vous donner des
informations immédiatement, par exemple, en vous indiquant une consommation anormalement haute qui pourrait vous faire suspecter une fuite et y remédier
rapidement.
Aidez-le dans son travail en dégageant l’accès au compteur et en éloignant vos animaux domestiques, notamment les chiens.

 

En cas d'absence lors d'un passage de l'indexier et si votre index n'a pas simplement été communiqué les 4 dernières années, il vous est loisible soit :

  • d'afficher votre index sur la carte que la CILE vous adresse préalablement à sa visite
  • de nous retourner cette carte par voie postale
  • de nous communiquer le relevé
    • par téléphone au 04/367.84.11
    • par e-mail : info@cile.be
    • par l'intermédiaire de notre site internet www.cile.be qui vous affiche une simulation de facture en retour.
     

 

 

COMMENT LIRE VOTRE COMPTEUR ?

comment lire votre compteur ?