Comment peut-on être certain qu’il n’y a pas de bactéries dans l’eau de distribution ? Les recherche-t-on toutes ?

Réponse

L’eau de distribution distribuée par la CILE est traitée par adjonction de chlore afin d’éliminer les bactéries présentes. Ce chlore est injecté dans un léger excès permettant de garantir la qualité bactériologique de l’eau au cours de son cheminement dans le réseau et ce, jusqu’à votre robinet.

L’eau de distribution est, en outre, l'un des produits alimentaires les plus contrôlés. Notre laboratoire effectue, dans les communes associées à la CILE, plus de 12.000 analyses bactériologiques par an afin de couvrir l’ensemble du réseau.

Rechercher systématiquement tous les germes pathogènes n’est cependant pas réalisable. 

Nous travaillons par conséquent de façon méthodique : nous recherchons certains types de bactéries que l’on appelle indicateurs de pollution. Leur absence confirme l’absence d’autres espèces plus difficilement décelables. Ces bactéries sont faciles à détecter. Ainsi, lorsqu’on en retrouve dans l’eau, c’est le signe d’une possible contamination bactérienne nécessitant une action rapide.

L’eau est une denrée alimentaire comme une autre. Lors de son passage dans les canalisations d’une installation domestique, la bonne qualité de l’eau provenant du réseau de distribution d’eau peut être dégradée. Voici donc quelques recommandations afin de maintenir cette bonne qualité :

  • Un vieillissement de l'eau peut être à l’origine d’une détérioration de sa qualité => après une absence de quelques jours, laisser couler l’eau avant de la consommer (élimination de l’eau stagnante dans les canalisations) ;
  • S’assurer que le contenant est propre => vidanger le système de canalisations internes 1 à 2 fois l’année (réservoir, système de production d’eau chaude, …) ;
  • Garder en dessous de la température de conservation => ne pas consommer de l’eau qui a été réchauffée ;
  • Éviter les contaminations croisées => installer un dispositif anti-retour en tête d’installation, vérifier les appareils utilisant de l’eau afin qu’ils n’autorisent aucun retour d’eau, ne pas avoir de connexion physique du circuit de distribution d’eau potable avec une source d’eau alternative ;
  • Employer les bons matériaux suivant l’application => éliminer la corrosion par effet pile (dû à la succession de différents matériaux sur les canalisations tels que cuivre suivi de galvanisé). Les équipements et accessoires doivent respecter les impératifs de santé (adoucisseur, filtre, …) ;
  • Observer les règles de conservation => éliminer les « bras morts » (canalisation où l’eau stagne pendant une certaine période), bypasser les appareils non utilisés et donc non ou mal entretenus, éviter la stagnation dans les points bas ou les zones chaudes.