L’eau du robinet peut-elle contenir du plomb ?

Réponse

A la sortie des captages ou de la station de traitement, l’eau ne contient pas de plomb. Les conduites de transport sous voirie en sont également exemptes.

Au niveau des raccordements (c’est-à-dire la portion de conduite entre la canalisation de transport et votre compteur) antérieurs à 1960 et surtout à l’intérieur des habitations (canalisations internes privées), la présence de ce métal est possible et peut entraîner sa migration dans l’eau consommée.

La présence de plomb dans l’eau du robinet provient essentiellement de la dissolution du plomb dans les tuyauteries faites de ce métal. La teneur en plomb dans l’eau augmente le temps de stagnation, la longueur et le faible diamètre des canalisations en plomb, la température de l’eau (par exemple, canalisations d’eau froide proches de canalisations d’eau chaude) et aussi de phénomènes d’électrolyse (par exemple, si les canalisations sont utilisées comme prise de terre, ce qui est normalement interdit).
La majorité des immeubles encore équipés de canalisations en plomb sont généralement des logements construits avant les années 60. Depuis lors, plus aucune tuyauterie en plomb n’a été installée.

Le plomb est un métal toxique pour l’homme lorsqu’il est ingéré à trop forte dose, pendant de longues années.

Actuellement, la valeur paramétrique est de 10 millièmes de milligramme de plomb par litre d’eau. Cette norme doit être respectée tant au niveau du compteur qu’au niveau du robinet d’eau froide.

Les sociétés de distribution d’eau sont tenues d’empêcher tout contact entre le raccordement en plomb et l’eau distribuée. 

Néanmoins, pour que cette mesure soit totalement efficace, il faut également que les propriétaires d’immeubles remplacent ou traitent les canalisations en plomb de leurs installations situées après le compteur d’eau.

A cet égard, signalons que la rénovation des installations privées au-delà des compteurs d’eau relève de la responsabilité individuelle des propriétaires.

Si vous disposez encore, dans votre habitation, d’une installation composée de canalisations en plomb, quelques mesures peuvent être prises (en attendant le remplacement définitif) : 

  • Le matin ou en cas d’absence prolongée, laisser couler l’eau quelques instants (jusqu’à ce que l’eau fraîchisse) avant de l’utiliser pour des besoins alimentaires. Réservez la « première eau » à d’autres usages comme la douche, bain, nettoyage, chasse des WC, … En effet, l’eau qui a stagné dans une tuyauterie en plomb peut éventuellement contenir une forte teneur en plomb. L’idéal serait de tirer la chasse ou de prendre sa douche avant de préparer le café le matin.
  • N’utilisez jamais l’eau chaude du robinet à des fins alimentaires (café, thé, cuisson des pâtes ou légumes), la température élevée facilite la solubilisation des métaux (dont le plomb) dans l’eau et la prolifération de bactéries.
  • N’installez jamais d’adoucisseur en cas de présence de plomb sur la conduite amenant au point d’utilisation de l’eau à des fins alimentaires.
  • Entretenez régulièrement les éléments de robinetterie : les brise-jets et mousseurs des robinets peuvent être démontés et nettoyés pour enlever les impuretés accumulées.
  • N’ouvrez pas un robinet brusquement lorsque vous voulez prendre de l’eau à des fins alimentaires et que la conduite est en métal. En effet, une variation subite du débit peut engendrer le décrochage de particules de métal qui pourraient se retrouver dans l’eau consommée.
  • Vérifiez que vos installations électriques intérieures sont bien conformes à la réglementation du point de vue de la mise à la terre.